Facebook et les problèmes de confidentialité

Facebook compte 350 millions d'utilisateurs actifs et 700 000 nouvelles personnes s'inscrivent chaque jour sur ce site web de réseau social. Les utilisateurs de Facebook pensent-ils cependant réellement à la confidentialité des informations qu'ils mettent en ligne ?

Une étude récente a révélé que :

  • 46 % des utilisateurs de Facebook acceptaient les demandes d'ajout à la liste d'amis de personnes qu'ils ne connaissaient pas ;
  • 89 % des utilisateurs de 20 à 30 ans divulguaient leur date de naissance au complet ;
  • Presque 100 % des utilisateurs publiaient leur adresse électronique ;
  • Entre 30 et 40 % des utilisateurs divulguaient des informations au sujet de leur famille et de leurs amis.

Les usurpateurs d'identité peuvent utiliser ces informations contre les utilisateurs et l'entreprise pour laquelle ils travaillent. Lisez nos Conseils pour améliorer la sécurité sur Facebook afin de protéger vos informations personnelles et prévenir l'usurpation d'identité.

Podcast : Sean Richmond et Paul Ducklin de Sophos Australie discutent de la sécurité et de la confidentialité sur Facebook

Please enable flash and javascript for the player to work

00:06:15 - 11 janv. 2011

Télécharger

Paul Ducklin of Sophos Australia discusses Facebook safety and privacy

From this month's Patch Tuesday to the big Vodafone Australia data leak, Paul Ducklin of Sophos Australia joins Chet this week to round up the major security news of the week.

Le risque d'usurpation d'identité sur Facebook

Fin 2009, Sophos a mené une expérience visant à vérifier s'il était facile d'usurper des informations personnelles critiques aux utilisateurs de Facebook. En créant deux faux comptes Facebook et en devenant amis avec des utilisateurs choisis au hasard, nous avons découvert que 46 % des utilisateurs acceptaient nos invitations, nous donnant ainsi accès à une multitude d'informations les concernant.

Parmi les utilisateurs de 20 à 30 ans ayant accepté notre invitation, 89 % avaient divulgué leur date de naissance au complet sur leur profil. La plupart des utilisateurs avaient publié leur adresse électronique et près de la moitié leur ville de résidence. Un usurpateur d'identité, peut très facilement exploiter ces informations importantes.

Le but de cette expérience était de déterminer si les utilisateurs de Facebook étaient devenus plus prudents en matière de confidentialité au cours des deux années écoulées depuis notre première expérience Facebook en 2007. À cette époque, 41 % des utilisateurs divulguaient des informations personnelles sensibles à de parfaits étrangers. Avec nos faux comptes Facebook, nous avions eu accès à des informations que des criminels auraient pu utiliser pour deviner le mot de passe d'une personne ou même se faire passer pour elle.

Comment les utilisateurs de Facebook peuvent-ils se protéger ?

Les fonctions de sécurité de Facebook sont généralement bien plus sophistiquées que celles de nombreux sites de réseau social concurrents. Nombreux sont cependant les utilisateurs qui choisissent mal leurs paramètres de sécurité ou qui n'ont pas appris à utiliser Internet de manière sécurisée. Nos Meilleures pratiques Facebook en matière de sécurité peuvent vous aider à réduire le risque d'usurpation d'identité.

Podcast : Une enquête Sophos démontre à quel point il est facile d'usurper l'identité d'une personne sur Facebook

Please enable flash and javascript for the player to work

00:12:51 - 14 août 2007

Télécharger

Facebook and identity theft

Graham Cluley, Senior Technology Consultant at Sophos, discusses the phenomenon of social networking website Facebook, revealing the results of Sophos's Facebook experiment, and advises Facebook enthusiasts on how to properly secure their profiles.

Facebook, la productivité des employés et votre entreprise

Les utilisateurs à domicile ne sont pas les seuls à être exposés au danger. Les entreprises et autres organisations peuvent également être victimes d'attaques ciblées, menées par des cybercriminels qui tirent parti d'informations dérobées aux employés.

Une enquête de Sophos a révélé que 50 % des employés n'avaient pas accès à Facebook au travail, non seulement en raison des préoccupations concernant la sécurité, mais aussi à cause des craintes de perte de productivité.

Les entreprises craignent en outre que leurs employés publient des messages sur Facebook, ou des photographies et des vidéos, ternissant leur image.

Bien que des sites comme Facebook puissent être utilisés à des fins professionnelles légitimes, nous estimons que les administrateurs informatiques doivent avoir le pouvoir de décider si l'accès dans l'entreprise est approprié ou non.

Sophos fait bénéficier les entreprises de son expérience pour assurer la sécurité et le contrôle de leurs utilisateurs, tandis que ses serveurs monofonctionnels Web peuvent être utilisés pour définir des politiques de contrôle des sites autorisés d'accès et pour bloquer toute tentative malveillante de phishing et toute page infectée par un virus.

Avis de non-responsabilité : Les conseils de sécurité fournis sur cette page ne sont pas sanctionnés par Facebook et sont la propriété exclusive de Sophos.

download Téléchargez notre outil gratuit de suppression des virus
Découvrez ce que votre antivirus actuel n'a pas su détecter.